fbpx

Comment trouver des chantiers ? Tous nos conseils


12 juin 2022

Comment trouver des chantiers dans le secteur du bâtiment ? Notre guide complet

Chercher des clients pour travailler sur de nouveaux chantiers peut être chronophage, surtout lorsque l’on démarre son activité. Certaines techniques commerciales et marketing favorisant le relationnel, comme le porte-à-porte ou la distribution de flyers et cartes de visites à des salons professionnels, nécessitent en effet investissement et disponibilité de la part des entreprises dans le BTP. Heureusement, à l’heure du tout numérique, certains outils peuvent vous permettre de libérer du temps de recherche et de laisser les prospects venir à vous ! Concrètement, comment trouver des chantiers ? Et quelles solutions s’offrent à vous pour faire recommander votre entreprise ?

 

Communiquer sur son entreprise sur Internet

Soigner sa présence sur Google et les réseaux sociaux

Tout le monde le sait à présent : toute entreprise se doit d’être référencée sur Internet pour pouvoir communiquer efficacement sur son activité. Plusieurs outils web apparaissent alors indispensables.

Avoir une fiche d’établissement Google my business est sans doute le plus important pour les artisans et commerçants. Elle vous permettra non seulement d’apparaître dans les résultats géolocalisés de Google et Google Maps, mais aussi de vous faire recommander par vos clients, via la fonctionnalité des avis. Mieux vous serez noté, plus vous serez visible !

Les notes et les commentaires sont aussi un aspect important des pages d’entreprises sur Facebook, LinkedIn et Instagram, vos trois principaux alliés parmi la famille des réseaux sociaux. Les deux derniers sont particulièrement utiles pour vous constituer un réseau professionnel et montrer, en photos, vos réalisations. Tout ceci implique, bien sûr, de fournir un travail de qualité et d’être à l’écoute de ses clients.

Enfin, si vous voulez donner un coup d’accélérateur à votre société, vous pouvez également investir dans les publicités payantes. En particulier les Google Ads, qui vous feront ressortir sur le moteur de recherche, sur une requête bien précise, géolocalisée et dans votre domaine. Par exemple, “Maçon Ile-de-France”.

 

Les annuaires de professionnels du bâtiment

En dehors des réseaux sociaux et du référencement naturel ou payant sur Google, Internet vous permet également d’être répertorié sur des annuaires en ligne, spécialement conçus pour les professionnels du bâtiment, tels que :

Fréquemment consultés, ces derniers améliorent la visibilité de votre activité et peuvent augmenter le trafic vers votre site Internet et vos pages web, si vous avez pris soin de les renseigner. Autre avantage non négligeable : l’inscription y est souvent gratuite.

Simples d’utilisation, ils offrent la possibilité aux porteurs de projets d’effectuer des recherches filtrées, en fonction de leur localisation et de leurs besoins spécifiques (maçonnerie, menuiserie, électricité, plomberie, isolation, etc.).

 

Les apporteurs d’affaires dans le secteur du bâtiment

Les apporteurs d’affaires professionnels indépendants ou en agence

Les apporteurs d’affaires sont des professionnels de la prospection, indépendants ou en agence, ayant pour mission de dénicher de nouveaux clients pour des entreprises. Dans le secteur du bâtiment, ils font ainsi l’intermédiaire entre les particuliers et les artisans.

Ce service se facture de deux manières différentes :

  • par une commission, avec 5 à 20 % prélevés sur le montant total de votre devis ;
  • par un forfait, pour un nombre donné de mises en relation avec des prospects.

La deuxième solution est généralement moins chère, mais plus risquée, l’artisan n’étant pas assuré d’être sélectionné par ses prospects.

 

Les sites de mise en relation entre artisans et particuliers

Compte tenu de la tendance actuelle à la numérisation des services, l’activité d’apporteur d’affaires s’est tout naturellement exportée vers le web et les applications mobiles. Ces plateformes de mise en relation entre particuliers et entreprises de la construction se chargent également du démarchage. Elles peuvent ainsi vous proposer des demandes de chantiers, adaptées à votre expertise et à vos compétences.

On en dénombre environ 150, telles que Habitatpresto ou Devis +. Elles se rémunèrent soit :

  • par un abonnement de l’artisan à la plateforme ;
  • par une facturation lors de l’envoi, par le professionnel, d’un devis de chantier ;
  • par un pourcentage prélevé sur la prestation effectuée.

Si vous optez pour cet outil, il vous faudra répondre le plus rapidement possible à vos prospects, au risque, sinon, de les voir accepter un autre devis…

 

Les partenariats d’apporteurs d’affaires, entre artisans du bâtiment

Comme tout un chacun peut devenir apporteur d’affaires, vous pouvez, vous aussi, aider d’autres artisans et vous faire aider en échange. Il est alors possible d’établir des partenariats avec vos confrères évoluant dans un autre domaine du BTP que le vôtre, moyennant une commission sur les prestations réalisées.

Cette collaboration peut notamment avoir lieu lorsque le chantier d’un client nécessite la présence de vos deux corps de métiers, ou par simple recommandation auprès de vos réseaux respectifs.

Comment trouver des chantiers avec les systèmes d’entraide, entre entreprises du BTP ?

Rejoindre un Groupement Momentané d’Entreprises : le GME

Les sociétés dans le bâtiment peuvent aussi s’associer en groupes, pour pouvoir prétendre à des chantiers de plus grande ampleur. Contrairement au partenariat d’apporteurs d’affaires, le GME, ou Groupement Momentané d’Entreprises, ne vise pas une commission sur la prestation des confrères. Il s’agit d’un accord privé pour lequel les entreprises sont “cotraitantes”. Autrement dit, elles travaillent toutes directement pour le même client, sans faire de sous-traitance pour les autres.

Il existe deux principaux types de GME :

  • le GME conjoint
  • le GME solidaire

Pour le premier groupement, chaque société a sous sa responsabilité son propre lot (menuiserie, maçonnerie, etc.). Dans le second cas, toutes sont engagées pour l’ensemble du chantier, et doivent donc remédier aux éventuels problèmes rencontrés par leurs confrères.

Les Groupements Momentanés d’Entreprises ne durent que le temps des travaux. Ils doivent être encadrés par une convention, appelée “convention de GME” ou “de cotraitance”, déterminant les règles auxquelles sont soumises les différentes parties.

 

Adhérer à un groupement d’entreprises pérenne : la Coopérative

Contrairement aux GME, les coopératives du bâtiment sont des regroupements d’artisans pérennes. Il ne s’agit pas, en effet, de simples accords, mais de sociétés de type SA ou SARL, auxquelles les entreprises doivent adhérer.

Parmi les différentes catégories de coopératives artisanales, on trouve les “coopératives de commercialisation”. Elles permettent là encore aux adhérents de se rassembler pour répondre à des marchés rassemblant plusieurs corps de métiers, inaccessibles individuellement.

Ces structures permettent ainsi aux entreprises d’agrandir leur réseau et leur portefeuille clients. Elles ont aussi d’autres avantages, comme la mise à disposition de matériel ou la possibilité pour les particuliers d’échanger avec un seul interlocuteur.

 

Les qualifications et certifications : des arguments pour améliorer la visibilité

Les qualifications telles que Qualibat et leurs avantages

Vous l’avez compris, les avis sur Internet et autres outils de prescription sont désormais indispensables pour rassurer les prospects et développer son activité. Mais la Palme des recommandations revient sans doute aux certifications délivrées par les “organismes de qualification” indépendants. On trouve, par exemple :

  • QUALIBAT, pour tous types d’entreprises dans le bâtiment ;
  • QUALIT’EnR, pour les entreprises d’installation d’équipement dans les énergies renouvelables ;
  • Eco Artisans, développé par la CAPEB ;
  • Etc.

Les certifications et qualifications de Qualibat, un organisme reconnu, se divisent en plusieurs catégories :

  • la qualification professionnelle d’entreprise, qui garantit la capacité d’une entreprise à effectuer des travaux dans un domaine particulier ;
  • la certification métier, qui assure du respect des normes pour les activités comportant un risque pour l’environnement ou la sécurité ;
  • le label RGE

 

Le label RGE et ses avantages

Les organismes de qualification peuvent recevoir une accréditation du COFRAC, ou Comité Français d’Accréditation, gage supplémentaire de fiabilité. Les accréditations du COFRAC permettent également aux organismes comme Qualibat de délivrer un label RGE (“Reconnu Garant de l’Environnement”) aux entreprises du bâtiment expertes en travaux de rénovation énergétique ou en équipements fonctionnant aux énergies renouvelables.

La mention RGE vous donne donc accès à de nouveaux marchés, notamment publics, car elle peut être exigée pour certains appels d’offres. Preuve de votre sérieux, de vos compétences et de vos valeurs, elle vous offre une visibilité supplémentaire, via différents annuaires :

 

Poursuivre sa démarche éco-responsable avec Big Bag ‘n Go

Outre le label RGE, compter Big Bag ‘n Go parmi vos partenaires est une preuve de plus, pour vos clients, de vos engagements environnementaux !

Confier la gestion et la valorisation des déchets de chantier à Big Bag ‘n Go, c’est la garantie :

  1. de voir ses déchets de chantier transférés vers les centres de collecte et de traitement adéquats permettant la valorisation des déchets en nouvelles matières;
  2. d’être en règle vis-à-vis des législations en vigueur (dispositifs AGEC, REP PMCB, etc.).

Pour plus d’informations, contactez dès à présent notre équipe.

Savoir comment trouver des chantiers dans le secteur du bâtiment peut paraître ardu, surtout lorsque l’on démarre son activité. Mais comme vous avez pu le constater, de nombreuses solutions s’offrent en réalité à vous, pour vous faire connaître auprès des particuliers et maîtres d’ouvrage. L’essentiel étant de soigner son image, que ce soit via les avis des clients, sa présence sur Internet ou ses qualifications. Il existe, évidemment, bien d’autres méthodes comme les salons professionnels du BTP, tels que Batimat, ou encore les listes de demandes de permis de construire, consultables dans les mairies de votre département. À vous de sélectionner celles qui vous correspondent le mieux !

Nos derniers articles

Comment gérer les déchets industriels ? Notre guide complet

4 juillet 2022

Le terme « déchets industriels » désigne l’ensemble des déchets générés par les entreprises. On lui préfère aujourd’hui l’appellation de….

Traçabilité numérique des déchets dangereux : une obligation du Ministère de la Transition Écologique

30 mai 2022

À partir du 1er juillet 2022, en application du décret n°2021-321 du 25 mars 2021, tous les producteurs de déchets dangereux auront l’obligation

La gestion des déchets de chantier

La gestion des déchets de chantier

18 mai 2022

Tout connaître sur la gestion des déchets de chantier : les flux, le tri et le stockage sur place, les modes d’évacuation et leur valorisa…