fbpx

Comment gérer votre chantier de A à Z ?


19 novembre 2021

Architecte travaillant sur un plan en vue d'assurer une gestion de chantier optimale

Gestion de chantier : les étapes indispensables pour un projet de construction sans encombre

 

La gestion d’un chantier est essentielle dans un projet de construction. Il n’est pas rare que plusieurs professionnels et corps de métier cohabitent simultanément sur un même chantier. Une bonne organisation permet donc de coordonner les tâches et les intervenants pour optimiser le déroulement du projet.

Plusieurs points doivent donc être respectés : les délais, le cahier des charges, le budget, les autorisations administratives, etc. La préparation et le suivi des actions sont donc essentiels pour mener à bien un projet de grande envergure. De la préparation en amont à la finalisation du chantier, en passant par sa réalisation et son anticipation : Big Bag ’n Go vous explique étape par étape tous les éléments à prendre en compte.

 

À quoi sert la gestion de chantier ?

Mener à bien le chantier dans le respect des délais énoncés

Un chantier est un projet de construction qui nécessite de déployer un certain nombre de ressources telles que du personnel, des moyens et des outils. Un chantier comporte donc des contraintes de temps, de budget ou d’allocation de ressources. Tous ces éléments du cahier des charges sont minutieusement préparés, analysés et mis en place grâce à une bonne gestion de chantier.

Dans certains cas, des imprévus peuvent venir perturber le chantier, comme un retard de livraison de matière première. La gestion de chantier doit être en mesure de pallier ces difficultés et de mettre en place des solutions pour respecter les résultats quantitatifs ou qualitatifs attendus.

 

Répartir les tâches aux différents intervenants

Dans un projet de construction, plusieurs corps de métiers sont mobilisés parmi lesquels :

  • le maître d’ouvrage : il est le commanditaire du projet et propose un cahier des charges au maître d’œuvre ;
  • le maître d’œuvre : il doit gérer le planning et le cahier des charges ;
  • le coordinateur de la sécurité et de la protection de la santé (SPS) : il s’occupe de sécuriser le chantier ;
  • les professionnels du bâtiment et les prestataires ;
  • les fournisseurs.

 

La sécurité sur le chantier

Un chantier est un lieu dangereux par la présence d’un nombre parfois élevé d’intervenants et des différentes machines ou outils qui s’y trouvent. Il faut par conséquent sécuriser les lieux pour éviter les accidents en mettant en place quelques règles.

Pour prévenir les accidents, la gestion d’un chantier s’appuie sur :

  • un coordonnateur chargé de la sécurité et de la protection de la santé ;
  • un plan de prévention des risques ;
  • la mise en place d’un équipement de protection individuel (EPI) tel que des casques, des chaussures de chantier, des lunettes de protection, des gilets à haute visibilité et des protections pour les oreilles ;
  • un affichage obligatoire pour délimiter les zones de danger ;
  • la surveillance du chantier par des caméras, alarmes, barrières, etc.

 

Quelles sont les étapes de la gestion d’un chantier ?

La gestion en amont du projet de construction

L’anticipation et l’organisation sont deux éléments clés pour réussir un projet de construction.

Avant de commencer toute construction, vous devez :

  • vous assurer de la faisabilité du projet du point de vue du matériel, du raccordement d’eau, de gaz et d’électricité sur le lieu du chantier et de budget ;
  • réaliser les démarches administratives comme la demande de permis de construire et la signature du devis ;
  • coordonner les tâches des intervenants en fonction du temps alloué et des moyens matériels pour la réalisation du projet ;
  • établir un plan d’installation du projet et faire les demandes d’autorisation pour la mise en place de grues, de déviation de circulation, d’échafaudages, etc. ;
  • passer les commandes auprès des fournisseurs ;
  • prévenir le voisinage des potentielles nuisances sonores ;
  • prévoir une zone de stockage des déchets sur le chantier.

Un plan d’installation de chantier doit définir les zones de stockage des déchets afin de faire le tri entre les déchets inertes, les déchets dangereux et les déchets non dangereux. Pour des questions de sécurité, les déchets inertes et non dangereux doivent être déposés sur une base en béton tandis que les déchets dangereux doivent être stockés dans des emballages étanches et conçus à cet effet. Le plan d’installation doit aussi prendre en compte les bases de vie des artisans et indiquer les espaces de restauration, les vestiaires ou encore les sanitaires. L’installation des grues ou des bétonnières est aussi à indiquer dans ce plan d’installation. Il est obligatoire de mentionner la position des grues sur le chantier ainsi que leur hauteur afin d’assurer le bon déroulement du chantier.

 

Pendant la réalisation du chantier

Les étapes pour la réalisation d’un chantier peuvent varier en fonction du type de chantier, mais s’exécutent de la façon suivante :

  • la phase de terrassement : préparation du chantier ou du site sur lequel le projet de construction a lieu ;
  • la phase d’évacuation de la terre ;
  • la phase de construction : mise en place des fondations et des bâtisses ;
  • la pose des équipements, des installations et des finitions.

Durant toutes ces étapes, le chantier doit être suivi par un planning. Certains logiciels de gestion aident les professionnels du secteur à mieux organiser le projet avec des vues en 3D du site. Ces logiciels offrent une rapidité et une efficacité qui permettent une bonne réactivité.

 

La finalisation du chantier

À la fin du chantier vient la livraison au maître d’ouvrage. Les équipes et le maître d’œuvre vérifient la conformité de la construction par rapport au cahier des charges. Le maître d’œuvre confirme ou non la fin du chantier suite à cette vérification. Une fois la fin des travaux déclarée, les deux parties prenantes peuvent établir la passation de responsabilité du chantier. La garantie décennale se déclenche au lendemain de la finalisation et protège le client contre les défauts de fabrication pendant 10 ans.

 

Après le chantier : comment trier les déchets ?

Comment trier et recycler ses déchets ?

Les déchets de chantier se trient, se réemploient ou se recyclent. Pour parvenir à faire ce tri, il faut savoir où l’on peut les déposer et connaître les différents déchets pour mieux les traiter.

Si les déchets proviennent d’un chantier réalisé par un professionnel, c’est alors à ce dernier que revient l’obligation de trier et de déposer les déchets dans des centres de collecte. Le cas échéant, c’est à l’auteur des déchets que revient cette tâche. De plus, le professionnel doit respecter la réglementation ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement).

Il existe trois types de déchets de chantier :

  • les déchets inertes. Ils ne sont pas dangereux et représentent la majorité des déchets de chantier. Ce sont principalement des gravats, de la terre, du béton, des tuiles, du verre, etc. Ils ne peuvent pas brûler ou se décomposer et ceux qui ne sont pas valorisables sont déposés dans des Installations de Stockage des Déchets Inertes (ISDI) ;
  • les déchets non dangereux. Ce sont des déchets non nocifs ou non corrosifs tels que du bois non traité, des métaux, du carton, du polystyrène, etc. ;
  • les déchets dangereux. Ils peuvent prendre la forme de bois traité ou de peintures avec du solvant. Ils représentent un danger pour l’Homme et l’environnement et nécessitent d’être déposés dans des Installations de Stockage de Déchets Dangereux (ISDD).

Selon le type de déchets, vous pouvez les déposer dans une déchèterie publique, professionnelle ou privée ou encore dans des centres de collecte.

La solution Big Bag’n Go

Big Bag’ n Go est spécialisé dans l’évacuation des déchets de chantier tels que les gravats. Grâce à notre solution et nos prestations de services, ne perdez plus de temps et faites des économies ! Big Bag’ n Go c’est un service 100% professionnel qui comprend :

  • la vente de sacs à gravats d’1m3 ou de 2m3, dans lesquels vous pouvez entreposer vos déchets de chantiers ;
  • l’évacuation dans la journée de vos sacs en fonction de l’horaire que vous aurez choisie et directement sur votre chantier ;
  • des camions de 12 tonnes, 26 tonnes et 32 tonnes qui circulent même en centre-ville ;
  • des prix négociés avec les déchèteries ;
  • la valorisation de vos déchets et le respect des réglementations françaises.

 

 

Sources :

https://blog.batimat.com/gestion-de-chantier/

https://www.orvea.io/guide-de-la-gestion-de-chantier/securite-dun-chantier/

https://conseil.manomano.fr/dechets-de-chantier-comment-les-trier-les-evacuer-et-les-recycler-n7842

 

 

Nos derniers articles

Comment gérer les déchets industriels ? Notre guide complet

4 juillet 2022

Le terme « déchets industriels » désigne l’ensemble des déchets générés par les entreprises. On lui préfère aujourd’hui l’appellation de….

Comment trouver des chantiers ? Tous nos conseils

12 juin 2022

Chercher des clients pour travailler sur de nouveaux chantiers peut être chronophage, surtout lorsque l’on démarre son activité.

Traçabilité numérique des déchets dangereux : une obligation du Ministère de la Transition Écologique

30 mai 2022

À partir du 1er juillet 2022, en application du décret n°2021-321 du 25 mars 2021, tous les producteurs de déchets dangereux auront l’obligation