fbpx

Comment évacuer ses déchets de chantier ?


12 mai 2021

un big bag en train d'être évacué par la grue du camion

Comment évacuer ses déchets de chantier ?

Le secteur du BTP produit annuellement en France 250 millions de tonnes de déchets. Leur difficile évacuation est obligatoire, et ce dans le respect de votre santé et de l’environnement.

En tant que professionnels du BTP, la gestion des déchets de chantier est une priorité pour vous. Nous vous présentons les différentes étapes et processus pour évacuer vos déchets de chantier.

 

Comment identifier les différents types de déchets de chantier ?

Les déchets de chantier peuvent être classés en trois catégories :

  1. les déchets non dangereux inertes ;
  2. les déchets non dangereux non inertes ;
  3. les déchets dangereux. 

Chaque type de déchet de chantier a sa solution d’évacuation particulière, c’est pourquoi il est important que vous sachiez les identifier avant d’entamer le processus d’évacuation.

 

Apprenez à différencier les trois types de déchets 

Les déchets non dangereux inertes

Les déchets non dangereux inertes, aussi connus sous le sigle DI, représentent plus de sept déchets sur dix dans le secteur du BTP. 

Ce sont par exemple les briques, les tuiles en céramique, le béton, le verre ou encore les pierres. Ils ne sont pas nocifs et sont reconnaissables par les trois critères qui les définissent :

  • ils ne brûlent pas ;
  • ils ne se décomposent pas et ne sont donc pas biodégradables ;
  • ils ne produisent pas de réactions chimiques.

 

Les déchets non dangereux non inertes

Les déchets non dangereux non inertes, que l’on appelait avant « déchets industriels banals » sont aussi connus sous les sigles DND ou DIB. 

Ils représentent annuellement près de 11 millions de tonnes de déchets dans le secteur du BTP. 

Comme les DI, les DND ne sont en aucun cas nocifs pour la santé ni pour l’environnement.

Les déchets non dangereux sont par exemple le plâtre, les métaux ainsi que leur alliage, le papier et le carton, les bois bruts ou encore tous types de déchets alimentaires qui pourraient être générés par les travailleurs sur le chantier.

Le traitement des déchets inertes et non inertes non dangereux est simple, puisque ces deux types de déchets ne sont pas nocifs.

Ils peuvent ainsi être manipulés sans précaution particulière.

 

Les déchets dangereux 

Les déchets dangereux ou DD sont ceux que l’on appelait autrefois “déchets industriels spéciaux” ou DIS. Ils sont nocifs pour la santé et souvent aussi pour l’environnement. 

Le risque de ce type de déchet pour l’homme étant avéré, il est important que ces déchets soient tracés de manière rigoureuse à l’aide d’un bordereau de suivi des déchets. 

Les déchets dangereux que l’on peut retrouver sur des chantiers sont par exemple les accumulateurs et piles contenant des substances dangereuses, tout type de peinture, de solvant, de colle ou de vernis, les bois traités ou encore l’amiante sous toutes ses formes.

 

Comment évacuer les déchets de chantier selon leur type ?

 

Préparez-vous au transport des déchets

 

Pour les déchets non dangereux inertes ou banals

Les déchets inertes, comme les gravats et d’autres déchets non dangereux, peuvent être évacués d’une manière assez simple par les entreprises de BTP. 

Leur manipulation ne met pas en danger les professionnels qui s’en occupent. 

Vous pourrez donc récupérer vous-même vos déchets de chantier de type DI et DND. 

Vous aurez deux solutions pour la collecte et le transport de vos déchets de chantier : vous pouvez soit louer une benne, soit vous procurer des big bag, qui sont des sacs à gravats dont la taille est moins imposante que celle d’une benne. 

Une fois les déchets de chantier chargés en benne ou en big bag, il faut les transporter vers une déchetterie.

Les déchetteries visées peuvent être des déchetteries publiques, des déchetteries professionnelles, aussi connues sous le nom de plateformes de regroupement, ou encore des centres de collecte privés.

Si vous préférez déléguer cette étape chronophage à une structure spécialisée, vous pouvez faire appel à Big Bag ‘n Go. Notre méthode de collecte est centrée sur l’utilisation des big bag, car leur manipulation est infiniment plus simple que celle d’une benne.

 

Pour les déchets dangereux (DD)

Même si, sur le chantier, les déchets dangereux ne représentent que 2% des déchets générés, ils ont une importance et doivent être manipulés avec précaution. 

En effet, les professionnels du BTP qui s’occupent d’évacuer les DD doivent se munir obligatoirement de leurs EPI (équipements de protection individuelle). Les EPI comportent un masque (ou un appareil de protection respiratoire), des gants, un vêtement de travail adapté, des lunettes protectrices, et enfin des chaussures de protection. 

Les EPI peuvent, en outre, être plus spécifiques lorsque sont présents sur le chantier certains déchets comme l’amiante qui est extrêmement nocive et cancérigène et avec laquelle il est indispensable de redoubler de vigilance. 

Les déchets dangereux doivent être installés sur le chantier dans une zone spéciale à l’abri des intempéries dans des bacs spéciaux. 

Ils seront ensuite transportés soit vers des installations de stockage de déchets dangereux (ISDD) soit vers des installations spécifiques capables de les incinérer.

Que vous vous chargiez vous-même de l’évacuation des déchets ou que vous la déléguiez, pensez impérativement à remplir un bordereau de suivi des déchets pour les DD : il servira à tracer leur trajet et à garantir la sécurité de leur élimination pour tous ceux qui les manipulent.

 

Quelles sont les étapes à suivre pour évacuer les déchets ?

Lorsque vous entamez les travaux sur votre chantier, il est important que vous ayez déjà réfléchi à la manière dont vous allez évacuer les déchets à venir. 

Si ce travail a été réalisé en amont, il vous sera plus facile, le moment venu, de suivre le bon procédé pour chaque type de déchet. 

Vous devrez suivre un certain nombre d’étapes que vous souhaitiez éliminer, recycler ou revaloriser vos déchets.

 

L’étape du tri

Maintenant que vous savez comment différencier les types de déchets présents sur votre chantier (dangereux, non dangereux inertes, non dangereux non inertes) faites en sorte que cette différenciation se fasse tout au long des travaux.

Pour ce faire, vous pouvez mettre en place un processus de tri.

Dès que vous produisez un déchet, identifiez son type et stockez-le dans un espace dédié. Séparer vos déchets par catégorie permettra un meilleur déchargement à la déchetterie qui accorde une importance toute particulière au tri.

 

L’étape de l’évacuation

Si vous souhaitez vous charger de l’évacuation vous-même, pensez à localiser la déchetterie ou le centre ICPE le plus proche du lieu du chantier.

Il faudra aussi vous inscrire au registre des transporteurs, car l’évacuation de déchets de chantier par les voies publiques fait de vous un transporteur public. 

Si vous souhaitez vous adresser à Big Bag ‘n Go, nous nous chargerons de cette étape dans son intégralité.

Pour réduire la pollution et imposer aux professionnels du bâtiment une conduite plus écologique, les pouvoirs publics ont interdit certaines pratiques comme le brûlage sur chantier ou le dépôt sauvage. Ces lois indispensables rendent l’évacuation des déchets beaucoup plus complexe et chronophage. Pensez à organiser cette étape avant même d’avoir commencé vos travaux pour éviter tout ralentissement !

 

 

Nos derniers articles

Comment gérer les déchets industriels ? Notre guide complet

4 juillet 2022

Le terme « déchets industriels » désigne l’ensemble des déchets générés par les entreprises. On lui préfère aujourd’hui l’appellation de….

Comment trouver des chantiers ? Tous nos conseils

12 juin 2022

Chercher des clients pour travailler sur de nouveaux chantiers peut être chronophage, surtout lorsque l’on démarre son activité.

Traçabilité numérique des déchets dangereux : une obligation du Ministère de la Transition Écologique

30 mai 2022

À partir du 1er juillet 2022, en application du décret n°2021-321 du 25 mars 2021, tous les producteurs de déchets dangereux auront l’obligation